Nous vous présentons ci-dessous la première étape de notre travail portant sur le Manuscrit de Trois-Rivières. Vous y trouverez donc les dix premières danses du Manuscrit, qui comporte 27 descriptions de danse au total (et plusieurs autres partitions sans descriptions). Le reste suivra au cours de l’été ou début de l’automne.
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada.

Introduction

Couverture du cahier, où le fabricant annonce ses différents produits.

MSTR 01

Dans les années 2007 à 2010 environ, Anne-Marie Gardette a entrepris un travail de longue haleine sur le fameux Manuscrit de Trois-Rivières ou Livre de contredances avec les figures [1]. Il s’agit d’un document retrouvé dans la Collection Montarville Boucher de La Bruère, aux Archives du Séminaire de Trois-Rivières, raison pour laquelle on l’appelle communément le Manuscrit de Trois-Rivières, bien que la famille des Boucher était plutôt concentrée, comme de raison, à Boucherville. La Bibliothèque municipale de Boucherville à quant à elle un microfilm du manuscrit, qu’elle a fait numériser dernièrement.

Nous avons déjà publié un article fort complet sur la question dans le Bulletin Mnémo :

Le Livre de contredanses…​ (manuscrit de Trois-Rivières), in Bulletin Mnémo, Vol. 12, no. 2, Automne 2009, par Anne-Marie Gardette et Pierre Chartrand.

Anne-Marie, secondée de Gilles Plante pour la musique, et parfois de moi pour la danse, a remonté le répertoire du Livre de contredances avec les figures, avec l’amabilité de plusieurs danseurs avec lesquels nous pouvions expérimenter les diverses propositions que nous avions pour chaque danse.

Nous ne saurions trop insister sur l’importance de lire notre article Le Livre de contredanses…​ cité plus haut afin de bien saisir le contexte de pratique et l’origine de ces danses. Sans tout dévoiler de l’article, il est important de comprendre qu’il ne s’agit surtout pas d’une « collecte ethnographique » (ce n’était pas encore à la mode) d’un répertoire pratiqué en Nouvelle-France, mais bien d’un cahier qui s’est retrouvé dans les mains de Pierre-René Boucher de La Bruère, lors de son retour de France vers 1763.

Nous vous présentons ci-dessous les 27 danses que l’auteur du 18e siècle, anonyme bien sûr, a bien voulu nous transmettre, parmi les 61 titres contenus dans le manuscrit.

N’en disons pas plus puisque l’essentiel est dans notre article : Le Livre de contredanses…​ (manuscrit de Trois-Rivières)

Pierre Chartrand, mai 2020.

Remerciements

Première page manuscrite du cahier où l’auteur anonyme titre son ouvrage

Titre manuscrit En tout premier lieu Gilles Plante, qui a fait une recherche approfondie des mélodies, qui a trouvé de multiples variantes des airs du manuscrit dans des publications françaises de la même époque. Il a aussi joué pour nos ateliers de reconstruction, et participe actuellement à la rédaction de ce site par des ajouts et mises au point, ainsi que par la rédaction des partitions musicales des 27 danses. Gilles Plante prévoit par ailleurs publier prochainement un cahier de ces mélodies arrangées à deux voix. On vous tiendra au courant le temps venu.

Nous voulons également remercier Mme Élisabeth Gallat-Morin, qui avait aussi épluché le manuscrit, particulièrement pour ses aspects musicaux. Son ouvrage fameux La Vie musicale en Nouvelle-France (Septention, 2003) rédigé en collaboration avec M. Jean-Pierre Pinson, est un incontournable pour comprendre le contexte musical de l’époque. Mme Gallat-Morin nous a grandement aidés en assistant à certaines de nos répétitions de danse, et en nous partageant ses réflexions et sources sur le manuscrit.

Toute notre gratitude va aussi à Naïk Raviart, qui nous a fortement épaulés dans nos multiples questionnements relatifs à la danse de bal au 18e siècle français.

Merci également aux Archives du Séminaire de Trois-Rivières de nous avoir permis d’utiliser les images du manuscrit, et à la Bibliothèque de Boucherville de nous avoir permis de numériser le microfilm du manuscrit.

Nous voudrions également remercier toutes les danseuses et tous les danseurs qui ont participé à nos ateliers de reconstruction (en espérant ne pas en oublier) :

  • Danseuses : Stéphanie Brochard, Sally Campbell, Rosalie Chartrand, Mélanie Cloutier, Marie-Nathalie Lacoursière, Marie-Hélène Lessard, Margarita Marambio, Josée Poirier.

  • Danseurs : Mickaël Bouffard, Alexis Chartrand, Daniel Desrochers, Joël Larocque, Sean McCutcheon, Samuel Pignedoli.

Et peut-être aurons-nous à vous remercier, chères lectrices et chers lecteurs, si vous nous communiquez vos réflexions, vos questions, vos corrections, au sujet de notre travail de reconstruction : am.gardette@danse.qc.ca (Anne-Marie) ou cadence@danse.qc.ca (Pierre).

Contexte historique

En plus de connaître l’origine et la teneur du manuscrit il faut aussi se pencher sur la pratique de la danse et de la musique de danse, en Nouvelle-France.

Comme introduction générale nous vous suggérons : La danse en Nouvelle-France, par Pierre Chartrand, in Bulletin Mnémo, Vol. 5, no. 1, Été 2000.

Vous pouvez ensuite consulter : Notes sur la danse en Nouvelle-France, in Bulletin Mnémo par Gilles Plante, Vol. 17, No 1, Hiver 2016.

En ce qui regarde la musique veuillez consulter : Les instruments de musique en Nouvelle-France, par Gilles Plante, in Bulletin Mnémo, Vol. 4, no. 3, Automne 1999.

Les Musiques

Un texte de Gilles Plante à paraître sous peu (fin juin)

Déroulement de la contredanse

Dans notre article Le Livre de contredanses…​ (manuscrit de Trois-Rivières) nous expliquons succinctement comment se déroule une contredanse française du 18e siècle.

La Contredanse française se danse en carré (à l’inverse de la contredanse de forme anglaise qui se danse majoritairement en colonne ou longways surtout à partir de la fin du 17e siècle). [2]

carre-danse Quatre couples de danseurs disposés en carré, appelés C1 C2 C3 C4, dans le sens contre-horaire SCH (pour Sens Contre-Horaire ou sens inverse de l’horloge). Ils se font face deux par deux c’est-à-dire : C1 face à C3 et C2 face à C4. Dans chacun des couples la F (femme) est à droite de l’H (homme). D’autres types de numérotation des couples sont possibles, mais c’est celle-ci que nous utiliserons tout le long de nos descriptions.

La contredanse française ne se caractérise pas uniquement par son dispositif spatial mais également par sa structure en « rondo », faisant alterner un Refrain avec une série de Couplets (ou Entrées, ou Syncopes) dans une suite obligée de figures qui est toujours la même d’une contredanse à l’autre :

  • Le Grand rond - Refrain

  • La Main - Refrain

  • Les Deux mains - Refrain

  • Le Moulinet des Dames - Refrain

  • Le Moulinet des Hommes - Refrain

  • La Ronde des Dames - Refrain

  • La Ronde des Hommes - Refrain

  • L’Allemande - Refrain

  • Le Grand rond - Refrain

Nous avons souvent interprété ces danses en terminant avec le Grand rond et non avec le Refrain, pour raccourcir légèrement la danse. Et c’est ce que vous verrez dans la vidéo Pot-pourri de 3 contredanses du manuscrit. Nos descriptions ne tiennent pas compte de ces adaptations modernes. Le nombre de reprises musicales correspond également à la version originale, c’est-à-dire en terminant avec le Refrain.

Chacune des descriptions ci-dessous commence donc par le premier Couplet (ou entrée, ou syncope) qui est suivi par le Refrain, revenant après chaque Couplet, incluant le Refrain après le dernier Grand rond.

Les figures

Voici la description détaillée de chacune des Entrées ou Couplets

Le Grand rond (premier et neuvième couplets)

Tous en rond.

temps Figure et pas

levée

Tous se donnent les mains et pas de préparation du pied gauche vers la gauche

1-14

14 pas chassés vers la gauche (SH)

15

Assemblé

16

Pas de préparation du pied droit vers la droite

17-32

Reprendre à l’inverse

Commentaires :

Le sens des tours varie selon les sources. Malpied indique « Grand rond de 8 figurants à droite » et montre par le dessin de la figure que le tour va vers la gauche dans le sens horaire (SH) et pour le retour « Grand rond de 8 figurants à gauche » le rond qu’il trace va vers la droite dans le sens contre-horaire (SCH).

En revanche les tracés des figures de De La Cuisse et de Landrin montrent la ronde tournant d’abord vers la droite dans le sens contre-horaire (SCH) et le retour vers la gauche dans le sens horaire (SH).

Nous avons choisi de faire les déplacements du Grand rond selon les explications de Malpied.

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, pp. 2-3.

  • DE LA CUISSE, Le Répertoire des bals ou théorie-pratique des contredanses…​, Paris, chez Cailleau, Mlle Castagnery, à partir de 1762. Voir p. 22, pour Le Rond de huit à droite et à gauche. Voir aussi dans le même recueil les contredanses « La Mienne » (2e cahier, 2e feuille, p. 37), et « Le Tambourin de Daquin  » (3e cahier, 9e feuille, p. 63).

  • Plusieurs contredanses gravées par Landrin montrent le Grand rond allant d’abord vers la droite (SCH) puis revenant vers la gauche (SH), par exemple : « La Chasse de Silvie » 111e Feuille, « La D’Orvillier » 183e Feuille, « La Chasse d’Amour » 270e Feuille, toutes publiées à Paris, chez Landrin, Mlle Castagnery, non-daté. Cependant dans ce même recueil regroupant différentes contredanses en feuilles volantes, on trouve aussi le Grand rond allant d’abord en SH puis revenant en SCH, par exemple : « La Jasuel » 2e Feuille, « La Lucille » 7e Feuille, Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, non-daté.

La Main (deuxième couplet)

Deux par deux, chaque couple se donne la main droite puis la main gauche.

temps Figures et pas

levée

Pas de préparation en avant

1-4

Les partenaires face à face se donnent la main droite et changent de place par un demi-tour SH en exécutant un pas de gavotte

5-7

Un pas de rigaudon face-à-face

8

Pas de préparation en avant

9-16

Reprendre à l’inverse (main gauche, SCH)

Commentaires :

Plusieurs interprétations sont possibles, soit par demi-tour suivi d’un pas de rigaudon, soit par tour entier sans faire le pas de rigaudon.

Malpied trace cette figure en indiquant un demi-tour en se donnant la main droite, suivi d’un pas de rigaudon puis un demi-tour pour la main gauche et pas de rigaudon. Il ne trace pas les pas à faire sur les deux mesures avant le pas de rigaudon face à face.

De La Cuisse mentionne un tour pour la main droite et un tour pour la main gauche (pp. 25-26). Il préconise l’utilisation du demi-contretemps qu’il appelle plus fréquemment pas de gavotte (pp. 11-12). Il n’indique pas de faire le pas de rigaudon. En ce sens De La Cuisse semble être près de la notation de Feuillet dans le Cotillon de 1706 où ce dernier note la figure avec six demi-contretemps et un assemblé pour un tour entier de la main droite puis répéter dans l’autre sens pour la main gauche.

Magny décrit les pas et les trajets de la figure de La Main avec un pas de préparation du pied droit en se donnant la main droite puis pas de gavotte pour le demi-tour, suivi d’un pas de rigaudon sur place face à face, et reprendre à l’inverse pour la main gauche.

Nous avons choisi de suivre les explications de Malpied et de faire les pas indiqués par Magny.

Le pas de préparation est un pas facultatif. Il permet de prendre appui sur un pied avant d’exécuter un pas, par exemple ici le pas de gavotte. Ce pas se fait alors sur la levée musicale.

On peut simplifier le pas de gavotte par deux demi-contretemps suivi d’un pas assemblé.

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, p. 5.

  • MAGNY, Principes de chorégraphie suivis d’un traité de la cadence, à Paris, chez Duchesne et de La Chevardière, 1765, pp. 207-208.

  • DE LA CUISSE, Le répertoire des bals, pp. 25-26.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), IIIIe Recueil de dances de bal pour l’année 1706_, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1705, Le Cotillon, pp. 5-6.

Les Deux mains (troisième couplet)

Deux par deux, chaque couple se donne les deux mains et tourne SH puis SCH. Les pas et les déplacements sont identiques au couplet de La Main.

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, p. 7.

  • DE LA CUISSE, Le répertoire des bals…​, p. 26.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), IIIIe Recueil de dances de bal pour l’année 1706, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1705. Le Cotillon, pp. 7-8.

Les Moulinets (quatrième et cinquième couplets)

Quatrième couplet : Moulinet des quatre Dames.

Cinquième couplet  : Moulinet des quatre Cavaliers.

Quatre Fs (ou quatre Hs) se donnent la main droite au centre et tournent SH puis reviennent en se donnant la main gauche.

temps Figures et pas

levée

Pas de préparation du pied gauche, en avant vers la gauche

1-6

Six demi-contretemps en se donnant la main droite au centre quatre par quatre (SH)

7

Assemblé

8

Pas de préparation du pied droit, en avant vers la droite

9-16

Reprendre en se donnant la main gauche (SCH)

Commentaires :

Les moulinets à quatre sont également des figures de refrain, dans ce cas les quatre danseurs peuvent aussi être deux couples.

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, pp. 9, 11.

  • DE LA CUISSE, Le répertoire des bals…​, pp. 15-16, 26.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), IIIIe Recueil de dances de bal pour l’année 1706, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1705, Le Cotillon, pp. 9-10.

Les Ronds (sixième et septième couplets)

Sixième couplet : Ronds des quatre Dames.

Septième couplet : Ronds des quatre Cavaliers.

Quatre Fs (ou quatre Hs) font un petit rond et tournent SH puis SCH.

temps Figures et pas

levée

Pas de préparation du pied gauche vers la gauche

1-6

Six demi-contretemps OU six pas chassés latéraux en se donnant les mains quatre par quatre (SH)

7

Assemblé

8

Pas de préparation du pied droit vers la droite

9-16

Reprendre à l’inverse (SCH)

Commentaires :

Les ronds à quatre sont également des figures de refrain, dans ce cas les quatre danseurs peuvent aussi être deux couples.

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, pp. 3, 15.

  • DE LA CUISSE, Le répertoire des bals…​, pp. 15, 22.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), IIIIe Recueil de dances de bal pour l’année 1706, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1705, Le Cotillon, pp. 11-12.

L’Allemande (huitième couplet)

Deux par deux en couple. Placés côte à côte, à l’épaule droite, regardant donc en sens opposé, les partenaires se donnent les mains dans le dos et tournent SH (allemande droite) puis SCH (allemande gauche).

temps Figures et pas

levée

Pas de préparation du pied droit en avant, les partenaires à épaule droite se donnent les mains dans le dos

1-4

Allemande droite : un demi-tour SH en exécutant un pas de gavotte, les partenaires changent de place

5-7

Un pas de rigaudon face à face (lâcher les mains)

8

Pas de préparation du pied gauche en avant, les partenaires à épaule gauche se donnent les mains dans le dos

9-16

Reprendre à l’inverse (SCH)

Commentaires :

La figure d’Allemande dansée au huitième couplet peut se faire par un demi-tour suivi d’un pas de rigaudon (selon Malpied) ou par un tour entier sans le pas de rigaudon (selon De La Cuisse), en SH puis SCH. Nous avons choisi l’interprétation donnée par Malpied.

La figure d’Allemande se danse aussi dans le refrain, elle se fait alors par un tour entier dans un sens ou dans l’autre, sans le pas de rigaudon.

Les pas dans la figure d’Allemande peuvent être le demi-contretemps, le pas de gavotte ou le pas de bourrée. On peut aussi utiliser le pas d’Allemande qui nous est décrit par Guillaume dans son Almanach dansant qu’il présente comme «  une espèce de pas de bourrée-jetté ».

Sources consultées :

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date, p. 17.

  • DE LA CUISSE, Le répertoire des bals…​, pp. 6, 26.

  • GUILLAUME, Almanach dansant, ou positions et attitudes de l’Allemande[…] pour l’année 1769, où se trouve un recueil de contredanse et menuets nouveaux, à Paris, chez l’Auteur et chez Dufourt, 1769, p. 11.

Les pas

Vous retrouverez l’ensemble des pas nécessaires à l’exécution des contredanses du Manuscrit dans la vidéo qui suit. Cette vidéo de 2:22 vous présente les pas dans l’ordre suivant :

  • 0:00 Pas de bourrée

  • 0:28 Pas de bourrée et rigaudon

  • 0:48 Demi-contretemps

  • 1:06 Pas de gavotte

  • 1:15 Pas de gavotte et rigaudon

  • 1:31 Pas de gavotte et rigaudon pour la main droite et la main gauche

  • 1:48 Pas de gavotte en avant et en arrière

  • 2:03 Trois chassés et rigaudon

Pas de préparation : veuillez noter que les pas de gavotte et les chassés sont exécutés avec un pas de préparation. Ce pas de préparation se fait sur le dernier temps de la mesure précédente, raison pour laquelle Anne-Marie compte « 4 » lorsqu’elle fait ce pas de préparation (voir à 1:19 par exemple).

Binaire ou ternaire : La vidéo ci-dessus présente les pas exécutés sur une mesure binaire. Il va de soi que l’exécution des mêmes pas sur une mesure en ternaire (6/8) demande un adaptation rythmique des pas.

Veuillez noter que nous vous suggérons ci-dessus les pas les plus fréquents pour la contredanse. Cependant, certains maîtres à danser proposent quelquefois des enchaînements plus complexes et à d’autres moments plus simples (comme le demi-contretemps pour l’ensemble des déplacements). Vous avez donc une certaine liberté pour varier vos pas, en restant bien sûr dans le domaine des mouvements propres à la contredanse du 18e siècle. On s’imagine également que tous et toutes ne faisaient pas nécessairement toujours les mêmes pas au même moment, bien que balancés et rigaudons étaient incontournables.

La vidéo ci-dessous sera remplacée dans les mois qui viennent par d’autres plus détaillées. Mais celle-ci vous donne tout de même l’essentiel pour interpréter correctement le répertoire du Manuscrit.

Vidéos de contredanses

Nous prévoyons éventuellement filmer d’autres contredanses que celles que nous vous offrons ci-dessous.

Pot-pourri de 3 contredanses du manuscrit

La séquence vidéo ci-dessous vous présente un pot-pourri de trois contredanses du Manuscrit de Trois-Rivières : La Baronne, suivie de La Jolie, puis de L’Allemande. Vous trouverez les descriptions de ces danses plus bas.

Aussi disponible sur https://vimeo.com/20708862. Filmé dans la salle de danse de la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise (SPDTQ). Avec Gilles Plante à la flûte, et à la danse :

  • Sally Campbell, Mélanie Cloutier, Marie-Hélène Lessard, Anne-Marie Gardette.

  • Mickaël Bouffard, Sean McCutcheon, Samuel Pignedoli, Pierre Chartrand.

Comment lire les descriptions

  • C = Couple

  • H et Hs = Homme et Hommes (nommé dans le manuscrit cavaliers ou figurants).

  • F et Fs = Femme et Femmes (nommée dans le manuscrit dames ou figurantes).

  • SH et SCH = Sens Horaire et Sens Contre-Horaire.

  • Toujours se souvenir que nous donnons les temps et non les mesures (tel qu’indiqué dans la colonne nommée Temps).

  • Les pas sont toujours indiqués en italique et entre parenthèses.

Répertoire (danse et musique)

Allemande (L')

Transcription

Allemande Ce commence a lordinaire
apres quoy 4 figurants fonts
deux contretems en avant
ensuitte un balancer et un
rigodon changer de dame
et faire le tour double
a lallemande reprendre
sa dame et faire lallemande
avec elle pour se trouver
chaqun a sa place

Sources consultées

FEUILLET (Raoul-Auger), L’Allemande, dance nouvelle de la composition de Monsr. Pécour, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1702.

LULLY (Jean-Baptiste) et CAMPRA (André), Fragments de Mr. Lully, ballet, manuscrit, sans date (début 18e siècle), sous le titre Air anglois, folio 22 verso (musique seulement).

Allemande (L') (description)

Page 30 du manuscrit.

Rythme 2/2.

Phrases Temps Qui Figures (pas)

AA

1 - 32

Tous

COUPLET : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 4

C1 - C3

Aller en avant (deux contretemps) [3]

5 – 8

C1 - C3

Balancés (balancés côté)

9 - 12

C1 - C3

Rigaudon (rigaudon)

13 - 18

H1F3 / F1H3

Allemande droite avec vis-à-vis, un tour SH (H1F3 et F1H3) (bourrées)

19 - 24

C1 - C3

Allemande gauche avec partenaire et se retrouver chacun à sa place, tour SCH (bourrées)

B

1 - 24

C2 - C4

Reprise du REFRAIN avec C2 et C4

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse).

Danse différente de la source consultée.

Version musicale choisie

LULLY (Jean-Baptiste) et CAMPRA (André), Fragments de Mr. Lully, ballet, manuscrit, sans date (début 18e siècle), sous le titre Air anglois, folio 22 verso. C’est aussi la version jouée sur la vidéo Pot-pourri de 3 contredanses du manuscrit.

Forme musicale : AABB/ABB/ABB…​(9e)AABB
A = 16 temps ; B = 24 temps

Partition

Allemande

Baronne (La)

Transcription :

Baronne Ce commence en rond ensuitte
quatre figurant vont en avant
changent de dame et vont
(illisible) au milieu des autres qui
chassent de côté ; ensuite tous les
huit en avant et en arrière
puis la chaisne de trois en trois
simplement puis les 4 autres
figurants Recommence ce que
les autres avaient fait

Sources consultées :

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 18e potpourri, no 8 : La Baronne.

Baronne (La) (description)

Page 63 du manuscrit.

Rythme 6/8 , un temps de levée.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 4

C1 - C3

Aller en avant (gavotte)

5 - 8

H1F3 / F1H3

Chassés vers les couples de côté (H1 avec F3 vers C4 et F1 avec H3 vers C2) (chassés)

C2 - C4

Chassés ouverts (les partenaires se séparent) (chassés)

9 - 16

Tous

En lignes de quatre : Aller en avant et en arrière (gavotte)

17 - 24

Tous

Petite chaîne à quatre (se commence en face) retour à sa place (demi-contretemps)

B

1 - 24

C2 - C4

Reprise du REFRAIN avec C2 et C4

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse différente de la source consultée.

Version musicale choisie :

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 18e potpourri, no 8 : La Baronne. C’est aussi la version jouée sur la vidéo Pot-pourri de 3 contredanses du manuscrit.

Forme musicale : AABB/ABB/ABB/…​(9e)AABB
A = 16 temps ; B = 24 temps

Partition

Baronne

Cercle ou cersau (Le)

Transcription

Cercle Ce commence En Rond
apres quoy 4 des huit figurants
vont en avant (arriere, barré dans le ms)et Retournent +à leurs places Les 4 autres von en
avant et se remettent à leurs places
ensuitte tous les huit chassent en
croisant après quoy un Rigodon
chassent ensuite à leurs places et
un Rigodon après quoy tous les huit
vont en Promenade chaque figurans
tenant les deux mains de sa figu
rante les faisant aller tantot
haut tantot bas arrivés à la place
des deux figurants oposés on fait
deux tours après quoy on retourne
a sa place en se tenant les deux
mains comme devant

Sources consultées :

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 8e pot-pourri, no 1 : Les Cerceaux.

BOUIN, « Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine », Bouin, Castagnery, à Paris, Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 10e potpourri, no 6 : Le Ballet des Cerceaux.

TRAPENNIERS, Recueil de contredanses. Avec premier violon et basse continue, Van Ypen, Bruxelles (sans date), 3e recueil page 16 : Les Herceaux.

Cercle ou cersau (Description)

Page 45 du manuscrit.

Rythme 2/2, un temps de levée.

Phrases Temps Qui Figures (pas)

A A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1- 8

C1 - C3

Aller en avant et en arrière (gavotte)

9 - 16

C2 - C4

Aller en avant et en arrière (gavotte)

C

1 - 16

Tous

Chassés croisés et Rigaudon, aller-retour (chassés, rigaudon)

D

1 - 8

Tous

Demi-promenade : les couples se tiennent par les 2 mains en position croisée, pendant la promenade les bras montent et descendent (bourrées)

9 - 16

Tous

Deux tours de la F sous le bras de l’H (à la place opposée) (bourrées)

D

1 - 8

Tous

Demi-promenade (pour retour à sa place), les bras montent et descendent (bourrées)

9 - 16

Tous

Deux tours de la F sous le bras de l’H (bourrées)

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse).

Danse presque semblable aux sources consultées.

Version musicale choisie

TRAPENNIERS, Recueil de contredanses. Avec premier violon et basse continue, Van Ypen, Bruxelles (sans date), 3e recueil, page 16 : Les Herceaux. Raison : même tonalité, présence d’une basse. La mesure 3 du Manuscrit de Trois-Rivières est différente de la leçon donnée dans les trois autres sources.

Forme musicale : AABCDD/ABCDD/ABCDD/…​(9e)AABCDD
A = 16 temps ; B = 16 temps ; C = 16 temps ; D = 16 temps

Partition

Le-Cercle

Dame Françoise

Transcription :

Dame-francoise Ce commence en rond ensuitte
4 des huit figurants vont en avant
pendant que les autres chassent
Revenus à leurs places les 4 autres
vont en avant pendant que ceux qui
y avaient été chassent à  leur tour
après quoy les dames partent en rond
chaque cavalier tenant de la main droite sa dame
reviennent en faisant le rond chaque
cavalier changeant de main et tenant
sa dame de la main gauche ensuitte
après les premières figures à lordinaire
les messieurs partent en Rond et les dames
font ce que les messieurs avaient fait
précédemment

Sources consultées :

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 6e pot-pourri, no 1 : Dame Françoise.

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 9e potpourri, no 1 : Dame Françoise.

Dame Françoise (description)

Page 61 du manuscrit.

Rythme 6/8, un temps de levée. [4]

Phrase Temps Qui Figures (pas)

AAAA

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 8

C1 - C3

Aller en avant et en arrière (gavotte)

C2 - C4

Chassés croisés aller/retour (chassés)

9 - 16

C1 - C3

Chassés croisés aller/retour (chassés)

C2 - C4

Aller en avant et en arrière (gavotte)

B

1 - 8

Les 4 Fs

Ronde à gauche, demi-tour SH (bourrées ou demi-contretemps)

Les 4 Hs

Les Hs suivent la ronde à l’extérieur et tournent en posant leur main droite sur la main gauche de leur Dame (bourrées ou demi-contretemps)

9 - 16

Les 4 Fs

Ronde à droite, demi-tour SCH (bourrées ou demi-contretemps)

Les 4 Hs

Les Hs changent de main (main gauche) et tournent en suivant le rond à l’extérieur (bourrées ou demi-contretemps)

AA

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Après le couplet de La Main, les rôles sont inversés pour le refrain, les Hs font la ronde et les Fs circulent à l’extérieur de la ronde. On alterne ainsi d’un refrain à l’autre.

Danse différente des sources consultées.

Version musicale choisie :

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 9e potpourri, no 1 : Dame Françoise.

Forme musicale : AAAABB/AABB/AABB/…​(9e)AAAABB
A = 8 temps ; B = 16 temps

Partition

Dame-Francoise


Jolie (La)

Transcription :

Jolie Ce commence en rond
après quoy tous les huit chassent
de coté se croisant font un Rig
odon et reviennent à leurs places
en faire encore un après quoy
la (grande) chaisne jusqu’à moitié ou lon
fait un Rond ou deux pour
remplir la mesure après quoy
on Rechasse de côté comme dessus
faisant un rigodon, et encor un
Lorceque l’on a chassé à sa place
et lon acheve la chaisne en
faisant le Rond avec sa dame
lorceque lon la trouvée

Sources consultées :

L’Écho ou Journal de Musique françoise, italienne, contenant des Airs, Chansons, Brunettes, Duo tendres ou bachiques, Rondes, Vaudevilles, Contredanses et Menuets, à Liège, chez B. Andrez, 1759 : La foire de Brie.

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 6e pot-pourri, no 3 : La foire de Brie.

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 7e potpourri, no 4 : La foire de Brie.

Jolie (La) (description)

Page 46 du manuscrit.

Rythme 2/4, un temps de levée.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 16

Tous

Chassés croisés et Rigaudon, aller/retour (chassés, rigaudon)

B

1 - 8

Tous

Demi-grande chaîne jusqu’à l’opposé (bourrées ou demi-contretemps)

9 - 16

Tous

Tour des deux mains SH avec partenaire (bourrées ou demi-contretemps)

B

1 - 16

Tous

À la place opposée, chassés croisés et Rigaudon, aller/retour (chassés, rigaudon)

B

1 - 8

Tous

Demi-grande chaîne jusqu’à sa place (bourrées ou demi-contretemps)

9 - 16

Tous

Tour des deux mains SH avec partenaire (bourrées ou demi-contretemps)

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse presque semblable à La foire de Brie du journal L’Écho de Liège.

Version musicale choisie :

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 7e potpourri, no 4 : La foire de Brie. C’est aussi la version jouée sur la vidéo Pot-pourri de 3 contredanses du manuscrit.

Forme musicale : AABBBB/ABBBB/ABBBB/…​(9e)AABBBB
A = 16 temps ; B = 16 temps

Partition

Jolie


Nouvelle royalle (La)

Transcription :

Nouvelle-RoyalleCe commence par un
balancer et un rigodon ensuite
le rond apres quoy les 4 dames
font un balancer en avancant
au milieu et un rigodon en
tournant chaqune à sa place
ensuite le moulinet et le rond
a elles 4 et lalemande chaqune
a son cavalier qui reste a sa
place jusqua cette dernière
figure et ensuitte dequoi les
4 cavaliers recommencent
ceque les dames ont fait
et finissent demême en donnant
lallemande chaqun a sa dame

Sources consultées :

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 7e pot-pourri, no 3 : La Royal.

BOUIN, « Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine », Blouin, Castagnery, à Paris, Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 9e potpourri, no 6 : La Royalle.

DEZAIS (Jacques), XVII Recueil de danses pour l’année 1719, de la composition de Mr. Balon, à Paris, chez le Sr. Dezais, sans date, p. 6 - 8, La Lorraine par Mr. Balon (danse de bal pour 1H et 1F).

Nouvelle royalle (La) (description)

Page 6 du manuscrit.

Rythme 2/2.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : (Balancés, rigaudon) et Le Grand rond [5] (chassés)

REFRAIN

B

1 - 8

Les 4 Fs

Balancés vers le milieu et rigaudon en tournant (balancés, rigaudon)

9 - 16

Les 4 Fs

Moulinet main droite, demi-tour SH, (bourrées ou demi-contretemps)

17 - 24

Les 4 Fs

Rond, demi-tour SCH (chassés ou demi-contretemps)

25 - 32

Tous

Allemande avec partenaire (bourrées)

B

1 - 32

Les 4 Hs

Reprise du REFRAIN avec les 4 Hs

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : (balancés, rigaudon) et La Main [6] (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse différente des sources consultées.

Version musicale choisie :

DEZAIS (Jacques), XVII Recueil de danses pour l’année 1719, de la composition de Mr. Balon, à Paris, chez le Sr. Dezais, sans date, folio 275-277. La Lorraine par Mr. Balon (danse de bal pour un homme et une femme). En sous titre: « Rigaudon de Provence». Raison : elle est dans le même ton que l’air du Manuscrit et marquée en 2/2 alors que Landrin et Bouin «  inégalisent» les notes courtes et les marquent en 6/8.

Forme musicale : AABB/AABB/AABB/…​(9e)AABB
A = 16 temps ; B = 32 temps

Partition

Nouvelle-Royalle


Parisienne (La) ou Honlans

Transcription :

Parisienne pour dancer cette contredance
il faut que les huit figurans
soient a face scavoir 4 de
chaque côté
(petit croquis)
L’on commence 1e a balancer [7] 2e
a faire le rond et 3e *a faire
deux contretems en avant 4e
a faire deux contretems en arrière
5e chasser de coté en se tenant deux
a deux et faire un rigodon
6e chasser de deux en deux
et faire un rigodon 7e passer
tous les huit lun par dans lautre
et faire lalemande pour se retrouver
a la place des [8] autres et recommencer
a*

Sources consultées :

MAUPETIT ET BOIVIN, Septième Recueil de contredanses telles qu’elles ont été dansées aux bals de Versailles et à l’Opéra, à Paris, chez Boivin, sans date, p. 107 (musique seulement).

Parisienne (La) ou Honlans (description)

Page 5 du manuscrit.

Rythme 2/2.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : (balancés, rigaudon) et le Grand rond (chassés) [9]

REFRAIN les couples à la fin du Grand rond se déploient sur deux lignes de quatre [10]

B

1 - 8

Tous

Aller en avant et en arrière (gavotte)

9 - 12

Tous

Chassés doubles (en couple) (chassés) [11]

13 - 16

Tous

Rigaudon (rigaudon)

17 - 20

Tous

Chassés doubles (en couple) retour à sa place (chassés)

21 - 24

Tous

Rigaudon (rigaudon)

25 - 28

Tous

Traverser en face (toujours par couple) (chassés) [12]

29 - 32

Tous

Allemande droite, demi-tour SH (bourrées ou demi-contretemps)

B

1 - 32

Tous

Reprise du REFRAIN à la place opposée, toujours sur deux lignes

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : (balancés, rigaudon) et la Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Version musicale choisie :

MAUPETIT ET BOIVIN, Septième Recueil de contredanses telles qu’elles ont été dansées aux bals de Versailles et à l’Opéra, à Paris, chez Boivin, sans date, p. 107.

Forme musicale : AABB/AABB/AABB/…​(9e)AABB
A = 16 temps ; B = 32 temps

Partition

Parisienne

Polonoise contredance(La)

Transcription

Polonoise Ce commence en rond
ensuitte 4 des 8 figurants vont
en avant changent de dames et vont
faire face à chaqun des figurants qui
sont à leur côté chassent avec eux
les remettent à leurs places ensuitte
les 4 premiers figurants font le moulinet
et le rond pendant que les 4 autres
chassent en croisant et ensuitte
recommencent les premières figures
comme dessus

Sources consultées

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 11e pot-pourri, no 7 : La Marche espagnole.

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 19e pot-pourri, no 4 : La marche Espagnolle

Polonoise contredance (La) (description)

Page 4 du manuscrit.

Rythme 6/8, un temps de levée.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

AAAA

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 4

C1 - C3

Aller en avant (gavotte)

5 - 8

H1F3 / F1H3

Aller en avant avec le vis à vis vers le couple de côté (H1F3 vers C4 et F1H3 vers C2) (gavotte)

9 - 12

Tous H1F4 / F1H2 / H3F2 / F3H4

Chassés ouverts (avec le nouveau vis à vis : H1F4, F1H2, H3F2, F3H4) : les couples s’éloignent (chassés)

13 - 16

Tous

Chassés : les couples se rapprochent (chassés)

B

1 - 8

C1 - C3

Moulinet main droite, demi-tour SH (demi-contretemps)

C2 - C4

Chassés croisés et rigaudon (chassés, rigaudon)

9 - 16

C1 - C3

Ronde à droite, demi-tour SCH pour revenir à sa place (demi-contretemps ou chassés)

C2 - C4

Rechassés en croisant et rigaudon (chassés, rigaudon)

BB

1 - 32

C2 - C4

Reprise du REFRAIN avec C2 et C4

AA

1 - 16

Tous

La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse différente des sources consultées.

Version musicale choisie

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 11e pot-pourri, no 7 : La Marche espagnole.

Forme musicale : AAAABB/AABB/AABB… (9e)AAAABB
A = 8 temps; B = 16 temps

Partition

Polonoise

Poussette (La)

Transcription :

PoussetteeCe commence a lordinaire
pour la premiere figure
apres quoi les cavaliers font
deux contretems en poussant
les dames de cote et deux
en arières lorceque les dames
en font deux en avant en les
poussant son cavalier (ajouté au-dessus) a leur place ensuite +lons change de figurant cest
adire chaque cavalier change
de dame et fait le rond avec sa
nouvelle figurante pousse sa dame
et la dame le repousse a sa place
apres quoy lon reprend chacun
sa figurante avec laquelle
on fait lallemande

Sources consultées :

BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), 18e potpourri, no 9 : La Poussette.

LE CLERC, Deuxième Recueil de contredanses pour les Violons, Flutes et Hautbois, par Mr. Le Clerc, à Paris, chez le Sieur Le Clerc, sans date, p.35, no 109 (musique seulement).

Poussette (description)

Page 20 du manuscrit.

Rythme 2/2, un temps de levée.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 4

Tous

La poussette : les Hs poussent les Fs (gavotte)

5 - 8

Tous

Retour de la poussette : les Fs poussent les Hs (gavotte)

9 - 16

H1F4 / H2F1 / H3F2 / H4F3

Tour des deux mains, un tour SH avec le coin (bourrées ou demi-contretemps)

B

1 - 4

H1F4 / H2F1 / H3F2 / H4F3

La poussette : les Hs poussent les Fs (gavotte)

5 - 8

H1F4 / H2F1 / H3F2 / H4F3

Retour de la poussette : les Fs poussent les Hs (gavotte)

9 - 16

Tous

L’allemande gauche à son ou sa partenaire, un tour SCH (bourrées ou demi-contretemps)

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse différente de la source consultée.

Version musicale choisie :

LE CLERC, Deuxième Recueil de contredanses pour les Violons, Flutes et Hautbois, par Mr. Le Clerc, à Paris, chez le Sieur Le Clerc, sans date, p. 35, no 109. Raison : même tonalité.  En mesure 4, deux notes sont rajoutées (en plus petit) différentes chez Le Clerc.

Forme musicale : AABBBB/ABBBB/ABBBB/…​(9e)AABBBB
A = 16 temps. ; B = 16 temps / etc.

Partition

Poussette

Rhinocéros (Le)

Transcription :

RhinocerosCommence a lordinaire cest
à dire en rond ensuitte 4
des huit figurants vont en avant
et retournent en arière ensuite
dequoy font la promenade les uns
derrière les autres et revenus
a leur place font un rigodon
ensuitte la chesne a eux 4
et les 4 autres recommencent
La Reprise

Sources consultées :

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 17e pot-pourri, no 4, p. 4 : La Rinoserro.

Rhinocéros (description)

Page 9 du manuscrit.

Rythme 2/2, un temps de levée.

Phrase Temps Qui Figures (pas)

A-A

1 - 32

Tous

COUPLET 1 : Le Grand rond (chassés)

REFRAIN

B

1 - 8

C1 - C3

Aller en avant et en arrière (gavotte)

9 - 28

C1 - C3

Promenade un tour complet SCH, les Fs devant les Hs, se donner la main intérieure, au-dessus de la tête des Fs (pas de bourrée ou demi-contretemps)

29 - 44

C1 - C3

Chaîne à quatre (gavotte)

B

1 - 44

C1 - C3

Reprise du REFRAIN avec C2 et C4

A

1 - 16

Tous

COUPLET 2 : La Main (gavotte, rigaudon)

Enchaînez les autres couplets et refrains (voir Déroulement de la contredanse)

Danse différente de la source consultée.

Version musicale choisie :

LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 17e pot-pourri, no 4, p. 4 : La Rinoserro.

Forme musicale : AABB/ABB/ABB/…​(9e)AABB
A = 16 temps ; B = 44 temps

Partition

Rhinoceros

Bibliographie des œuvres citées

  • BOUIN, Recueil de Pot-poury français avec l’explication des figures, qui se danse chez la Reine, chez Bouin, chez Mlle Castagnery, à Paris, chez Blaizot, à Versailles, sans date (fin 18e s.), premier à cinquième Recueil de Pot-poury français.

  • CHARTRAND (Pierre), La danse en Nouvelle-France, Bulletin Mnémo, Vol. 5, no 1, Été 2000.

  • DE LA CUISSE, Le Répertoire des bals, ou théorie-pratique des contredanses, décrites d’une manière aisée avec des figures démonstratives pour les pouvoir danser facilement, auxquelles on a ajouté les airs notés, à Paris chez Cailleau, Mlle Castagnery (plusieurs cahiers à partir de 1762).

  • DEZAIS (Jacques), XVII Recueil de danses pour l’année 1719, de la composition de Mr. Balon, à Paris, chez le Sr. Dezais, sans date.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), IIIIe Recueil de dances de bal pour l’année 1706, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1705.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), L’Allemande, dance nouvelle de la composition de Monsr. Pécour, à Paris, chez le Sieur Feuillet, 1702.

  • GALLAT-MORIN (Élisabeth), PINSON (Jean-Pierre), La Vie musicale en Nouvelle-France, Cahier des Amériques, Septentrion, 2003.

  • GARDETTE (Anne-Marie) et CHARTRAND (Pierre), Le Livre de contredanses…​ (manuscrit de Trois-Rivières), in Bulletin Mnémo, Vol. 12, no 2, Automne 2009.

  • GUILLAUME, Almanach dansant, ou positions et attitudes de l’Allemande[…] pour l’année 1769, où se trouve un recueil de contredanse et menuets nouveaux, à Paris, chez l’Auteur et chez Dufourt, 1769.

  • LANDRIN, Potpourri françois de contredanse ancienne tel qu’il se danse chez la Reine, chez Landrin, Lahante, Mlle Castagnery, Paris, sans date (fin 18e s.), 1er à 17e Potpourri.

  • LE CLERC, Deuxième Recueil de contredanses pour les Violons, Flutes et Hautbois, par Mr. Le Clerc, à Paris, chez le Sieur Le Clerc, sans date.

  • L’Écho ou Journal de Musique françoise, italienne, contenant des Airs, Chansons, Brunettes, Duo tendres ou bachiques, Rondes, Vaudevilles, Contredanses et Menuets, à Liège, chez B. Andrez, 1759.

  • LULLY (Jean-Baptiste) et CAMPRA (André), Fragments de Mr. Lully, ballet, manuscrit, sans date (début 18e siècle).

  • MAGNY, Principes de chorégraphie suivis d’un traité de la cadence, à Paris, chez Duchesne et de La Chevardière, 1765.

  • MALPIED, Les caractères des contre-danses, pour apprendre seul à faire touttes les figures qui composent les contre-danses dédiés aux Amateurs de la danse, à Paris, chez Mr. Bouin, Mlle Castagnery, à Versailles, chez Mr. Blaisot, sans date.

  • MAUPETIT ET BOIVIN, Septième Recueil de contredanses telles qu’elles ont été dansées aux bals de Versailles et à l’Opéra, à Paris, chez Boivin, sans date.

  • PLANTE (Gilles), Les instruments de musique en Nouvelle-France, Bulletin Mnémo, Vol. 4, no 3, Automne 1999.

  • PLANTE (Gilles), Notes sur la danse en Nouvelle-France, Bulletin Mnémo, Vol. 4, no 3, Automne 1999.

  • PLAYFORD (John), The English Dancing Master, or Plaine and easie Rules for the Dancing of Country-Dances, with the Tune to each Dance, London, 1651.

  • TRAPENNIERS, Recueil de contredanses. Avec premier violon et basse continue, Van Ypen, Bruxelles (sans date).

Bibliographie générale

  • BOLLIER (Patrick), Danses en Flandre sous la Révolution, Éditeur : F.L.E.S.D., Armentières, 1989.

  • DE LA CUISSE, Suite du répertoire des bals ou recueil de contredanses, à Paris, chez Mlle Castagnery, sans date.

  • DEZAIS (Jacques), II. Recueil de nouvelles contredances mises en chorégraphie d’une manières si aisée que toutes personnes peuvent facilement les apprendre sans le secours d’aucun maître et même sans avoir eu aucune connaissance de la chorégraphie, à Paris, chez l’Auteur, 1712.

  • DEZAIS (Jacques), Premier Livre de Contredances à Quatre, à six et à huit, Paris, 1726.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), Chorégraphie ou l’art de décrire la dance par caractères, figures et signes démonstratifs, avec lesquels on apprend facilement de soy-même toutes sortes de dances, À Paris, chez l’Auteur et chez Michel Brunet, 1701.

  • FEUILLET (Raoul-Auger), Recueil de contredances mises en chorégraphie d’une manières si aisée que toutes personnes peuvent facilement les apprendre sans le secours d’aucun maître et même sans avoir eu aucune connaissance de la chorégraphie, à Paris, chez l’Auteur, 1706.

  • GUILCHER (Jean-Michel), La contredanse et les renouvellements de la danse française, Paris, La Haye, Mouton & Co, 1969. 1969. Réédité sous le titre La contredanse. Un tournant dans l’histoire française de la danse, 2004

  • LANCELOT (Francine), La Belle Dance, catalogue raisonné fait en l’an 1995, Van Dieren Éditeur, Paris, 1996.

  • MALPIED, Élémens de chorégraphie contenant la description de plusieurs pas et les mouvements en usage dans l’art de la danse suivant les principes de M. Feuillet, rédigés, augmentés et suivis d’une nouvelle contredanse, à Paris, chez l’éditeur, Mr. Guersan, 1762.

  • MALPIED, Traité sur l’art de la danse, seconde édition, à Paris, chez Mr. Bouin, sans date.

  • PHILIDOR L’AINÉ, Suite de danses pour les violons et hautbois qui se jouent ordinairement aux bals chez le Roy, Livre premier, à Paris, chez Christophe Ballard, 1699.

  • POINTEL (Antoine), Airs de danses angloises, hollandoises et françoises à deux parties, à Paris, chez Christophe Ballard, 1700

  • RAMEAU (Pierre), Abrégé de la nouvelle méthode dans l’art d’écrire ou de tracer toutes sortes de danses de ville, à Paris, chez l’Auteur, 1725.

  • RAMEAU (Pierre), Le maître à danser, qui enseigne la manière de faire tous les différens pas de la danse dans toute la régularité de l’art et de conduire les bras à chaque pas, à Paris, chez Jean Villette, 1725.

  • RAVIART (Naïk), Le bal français, du début du règne de Louis XIV à l’aube de la Révolution, in Histoires de bal, ouvrage collectif, Cité de la Musique, Paris, 1998.

  • RIOU (Alain) et VART (Yvonne), Principes d’Allemandes par Mr. Dubois de l’Opéra, étude critique et structurale, fac simile et retranscription, reconstitution, Lyon, Révérences, 1991.

  • VAN AELBROUCK (Jean-Philippe), Les contredanses du journal musical liégeois « l’Écho » (1758 - 1773), Commission royale belge de folklore, Ministère de la Communauté française de Belgique, Bruxelles, 1986.

  • VOYER (Simonne), La danse traditionnelle dans l’Est du Canada, Quadrilles et Cotillons, Les Presses universitaires de Laval, Québec, 1986.

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada.

1. Contredance généralement prenait un C au 18e siècle, mais à partir de maintenant nous utiliserons l’orthographe moderne de Contredanse (avec un S).
2. La Contredanse anglaise, ou Country Dance, comportait à l’origine jusqu’à 9 types de dispositif spatial lors de la parution du English Dancing Master de 1651, de John PLayford. Mais c’est sa forme en longway (ou en colonnes) qui s’exportera sur le continent à la fin du 17e siècle.
3. La description de cette danse indique : « deux contretemps en avant  », cela pourrait être deux demi-contretemps en avant suivi d’un pas sauté assemblé ou bien d’un pas de gavotte en avant (dans l’enregistrement vidéo vous remarquerez que nous faisons plutôt deux contretemps ballonnés en avant comme dans la source consultée : L’Allemande de Pécour,1702).
4. L’original est en binaire mais toutes les versions trouvées sont en 6/8. C’est la manie française d’inégaliser les notes brèves…​ quoique ce n’est pas usuel d’inégaliser les noires dans les mesures en 2. Mais c’est la même chose pour d’autres danses: voir La petite paysanne. C’est peut-être un signe de la plus grande ancienneté de la source du Manuscrit de Trois-Rivières.
5. Chaque couplet commence par les pas balancés, rigaudon. Par exemple pour le Grand rond il faudra faire balancés, rigaudon puis le rond d’un côté. Pour revenir, refaire balancés, rigaudon avant le rond de l’autre côté. De même pour toutes les figures des couplets.
6. Faire comme pour le Grand rond du début : commencer par les pas balancés, rigaudon…​
7. rigodon est ajouté au-dessus.
8. Mot illisible au-dessus.
9. Voir note 5.
10. Par exemple C1 et C2 sur une ligne en face de C3 et C4, comme dans la contredanse La Fontaine chez De La Cuisse , 2e cahier, 3e feuille.
11. Chassés doubles, aussi appelés chassés de la Marquise, ils se font en couple. Ces chassés sont représentés ici par le petit croquis, C1 croise en chassant devant C2, et C3 croise en chassant devant C4. Au retour, inversion les C1 et C3 passent derrière.
12. Comme par exemple dans la contredanse La Griel chez De La Cuisse, 3e cahier, 12e feuille, au 6e mouvement, il est écrit : « L’on rechasse tous en passant au travers les uns des autres », les couples se tiennent par les deux mains et traversent en chassant et en se croisant dos à dos, dans notre danse, C1 et C4 se croisent dos à dos et pareil pour C2 et C3.